Le cloud Computing ou la guerre musicale !

Nous les geeks, on aime avoir ‘La tête dans les nuages’ !

Alors comme David en parlait déjà sur le blog en février dernier (cf. « Le Cloud Computing : mon ordinateur est dans les nuages« ), je me permets de revenir sur le sujet du cloud computing avec la « guerre » qui éclate en ce moment à ce sujet entre Amazon, Apple et Google (dans l’ordre alphabétique pour ne pas faire de jaloux).

 

Petit rappel des faits (offres & projets en cours) :

1. Amazon vient de lancer fin mars, sans aucun accord préalable avec les majors, un service ‘Amazon MP3’ qui permet une lecture de votre contenu musical à partir de vos ordinateurs (PC ou MAC) et de vos smartphones Androïd & Blackberry [Update du 10/05 : Disponible également sur iPhone via l’appstore]. Le principe est simple, 5GO de datas disponibles gratuitement pour stocker votre musique et qui passent à 20GO pour un an sur demande ou achat d’un album sur la plateforme Amazon. Amazon ne fournit que votre contenu et en aucun cas un contenu tier, chose qu’à bien tenu à faire comprendre Sony BMG à Amazon en les mettant en garde lors du lancement. Étant utilisateur d’iPhone je n’ai malheureusement pas pu tester l’offre et en saisir l’intégralité donc j’espère ne pas me tromper dans cette description.

2. Apple souhaite transformer sa plateforme musicale iTunes en plateforme virtuelle en ligne. Cela permettra d’accéder, tout comme Amazon, à l’ensemble de votre contenu directement en ligne via la future offre gratuite de Mobile.Me. Un projet qui a commencé fin 2009 avec le rachat de l’entreprise Lala.com (spécialiste du streaming audio) mais qui tarde à voir le jour de par la lente mise en place d’accords avec les majors. Un accord long à arriver qui pousse Apple à se demander si ils ne devraient pas faire comme Amazon et lancer le service sans accords quitte à s’exposer à de futurs procès de ces derniers. Seule différence majeure entre Amazon et Apple, le premier se situe comme un ‘simple’ hébergeur de fichiers et ne doit donc pas rendre de compte aux majors alors que le dernier souhaite fournir dans l’idéal un vrai service éditeur de lecture de contenu qui nécessite l’accès à du contenu appartenant aux majors. L’avenir de tout cela serait probablement dévoilé en juin prochain lors du Worldwide Developers Conférence. Let’s see.

3. Google souhaite lancer son service de musique en streaming du nom de Google Music. Pour cela et tout comme Apple, Google tente de signer des accords avec les différents majors afin de pouvoir distribuer leurs contenus. Seul hic dans l’histoire, et tout comme Apple également, ces accords tardent à signer et Google pense également à changer son fusil d’épaule. Le principal point de divergence entre ces deux firmes réside dans le fait que Google ne souhaite pas lancer son service sans accord mais pense plus particulièrement à se rapprocher du groupe suédois de Spotify, déjà bien connu en Europe, mais inconnu sur le continent nord américain. Spotify trouverait en Google un partenaire unique pour conquérir un nouveau territoire alors que Google bénéficierait des accords déjà existant avec Spotify pour lancer son service de musique. Un deal gagnant-gagnant à première vue mais qui n’est toujours pas officialisé.

Mon avis sur la question (sait-on jamais) :

Alors pour ma part je dois admettre je suis plutôt séduit par ces nouvelles offres. Et par nouvelles offres je parle bien évidemment d’Apple et Google qui souhaitent ‘jumeler’ l’hébergement de contenu  avec un service de streaming audio de contenu protégé. Que demander de plus que d’avoir accès à l’ensemble de votre bibliothèque musicale partout dans le monde et de pouvoir en même temps via le même logiciel / la même application écouter également du contenu nouveau que vous ne possédez pas encore. Imaginez vous partir en soirée en Australie avec ‘votre **** et votre couteau’ et pouvoir écouter votre dernier album de Foo Fighters laissé chez vous en France et le tout directement sur le smartphone de la petite copine rencontrée le soir même. Moi je ne sais pas mais ça me fait rêver car ça veut tout de même dire fini les galères de cds, disques durs et de clé usb à ramener en soirée pour en faire profiter ses potes. De toute manière le cloud est pour moi tout simplement l’avenir de nos données même si cela signifie à terme une certaine dématérialisation de nos biens (et pourtant je dois bien être le seul de mes amis à continuer d’aller acheter plusieurs cds en magasins tout les mois…).
Et vous qu’en pensez vous ? Passeriez-vous au cloud pour votre musique ? Pour vos fichiers persos ou pros un peu délicats ?

[Update] Apple avance sur le Cloud Computing !

Nous les geeks, on aime suivre la marque à la pomme (enfin moi en tout cas) et comme j’en ai parlé dans ce billet (
Le cloud Computing ou la guerre musicale !), je me permets de vous tenir au courant de la petite avancée du moment.

Ceux qui suivent l’actualité de ce sujet doivent surement déjà connaître l’information (actu du 29/04) mais les futurs services « dans les nuages » d’Apple ont l’air de bien avancer.

Il semblerait qu’Apple aurait racheté le nom de domaine iCloud.com.

Un choix commercial qui reste loin d’être un léger investissement car nous parlons ici sur un montant qui pourrait s’élever à 4.5 millions de dollars selon certains médias.

La société qui utilisait le nom de domaine par le passé (à savoir Xcerion.) se renomme dorénavant CloudMe !

Un nom bien loin d’être idiot lorsque l’on sait que l’offre de cloud computing d’Apple serra probablement liée à l’offre actuelle MobileMe. Apple devra-t-il de nouveau mettre la main à la poche pour acquérir ce nouveau nom de domaine dans 6 mois ? C’est une réponse que nous obtiendrons probablement lors de la WWDC’11 qui se tient début juin.

 

On me souffle dans l’oreillette qu’une application est déjà disponible sur l’appstore avec 3 go de gratuit et la possiblité de stocker comme pour l’offre de cloud computing d’Amazon. A croire qu’Apple n’a plus grand chose à faire 🙂

[Update du 10/05: iCloud pourrait s’appeler Locker]

Une réflexion sur « Le cloud Computing ou la guerre musicale ! »

  1. L’intérêt réel m’echape toujours.
    Hors celui de se dire qu’on peut le faire.
    C’est comme Shazam, sur le papier c’est fou, au final, tu l’utilise 4 fois en vrai : 2 pour impressionner tes potes (il y a 3ans), une pour justifier l’achat de ton téléphone à l’epoque auprès de tes parents, et la dernière pour chercher un remix qui du coup n’est pas trouvé.
    Ca peut sembler n’avoir rien a voir mais c’est cette différence possibilité réalité qui me laisse perplexe.

Répondre à Edouard Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *