Nous les geeks on est fiers d’être geeks

La dernière fois, à une soirée infestée de geeks, un noob a fait irruption.
Quelle situation délicate qu’un noob qui se rend compte, au bout d’un laps de temps généralement très court, que tout le monde autour de lui est geek.

J’ai remarqué que le noob apeuré a souvent la même réaction typique dans cette situation :

Le noob : "ah mais en fait je suis le seul à pas être geek ce soir !"
Moi : "Exactement !"
Le noob, avec ses yeux condescendants de noob : "Toutes mes condoléances alors hein !"

Voilà le problème avec le noob. C’est qu’il croit que c’est une tare pour nous, les geeks, d’être geek. Détrompes toi jeune noob, je suis fier d’être geek.

« Tiens, encore un article défendant le geek rempli de stéréotypes geeks. À gerber. »
« Jean-Brigitte »

 

 

 

Nous les geeks, on est pas juste des technophiles. La technologie n’est pas juste un passe-temps, c’est notre vie.
Nous les geeks, on ne pense pas comme tout le monde, on veut faire différent.
Nous les geeks, on veut faire mieux que ce qui existe déjà.
Nous les geeks, on s’est créé une contre-culture propre, d’une richesse débordante, tellement débordante qu’elle est en phase de devenir mainstream. Combien de séries geek is chic en ce moment ? Combien de films de superhéros sortent au cinéma ?
Nous les geeks on a nos propres codes, nos références, nos habitudes, nos convictions.
Nous les geeks on fait peur, on fascine, on est l’objet de tous les fantasmes. Les geeks nouveaux terroristes dans tel article, les geeks sauveurs de l’humanité dans tel autre.

Nous les geeks, on a créé Internet.
Tu sais Internet, ce truc qui a créé 25% des emplois en France ces 15 dernières années.
Ce truc qui est une révolution culturelle, économique, sociologique, politique, whatever-en-ique.
Ce truc qui est en train de bousculer le Monde, de changer ta vie, de chambouler tellement de choses !
Internet, ce moyen de communication / ce nouveau média / cette révolution / ce nouveau paradigme / cette nouvelle étape dans le genre humain (CC @nitot).

Bon ok j’ai pas fait ça tout seul hein, mais vous comprenez l’esprit.

Au final, l’autre soir, j’ai pris le temps de lui expliquer que j’étais fier d’être geek, au noob. Il était scié le noob, comme à chaque noob à qui j’explique que je suis fier d’être geek d’ailleurs …
Et vous, vous les gérez comment ces noobs aux réflexions tellement … noobs ?

10 réflexions sur « Nous les geeks on est fiers d’être geeks »

  1. si c’était que ça … La vérité c’est qu’une foultitude de nerds, hackers, otaku, naavis, fanboys, l337 speakers, libristes, bots, sys admins, codeurs, jedis, rôlistes, MMORPGistes, trolls, ubuntistes, humanoïdes, bloggeurs, white hats, black hats, red hat, no-lifes, hikikomori, wikipédiens, pirates, water coolers, overclockers, pixel artistes, cosplayers, hardcore gamers, fan de SF, geekettes, SEO optimisers, e-marketeurs, ingés informaticiens, ingés réseaux, net neutrality defenders, p2p’istes, super-héros, anti-héros, bêta testeurs, rubik’s cubistes, LANers, rodolphes, steves, cypriens, retro collectionneurs, droïdes, gus dans un garage, hacktivistes, game designers, x-faceurs, algoristes, script kiddies, 8-bits music fans, PC tunners, saints de l’église Emacs, démons de l’église Vi, Cyber-punks, acronymeurs récursifs, space invaders, freaks and geeks, demomakers, DVD-ripeurs, mozilliens, super saïens, rétro gamers, creative commons authors, voyageurs galactiques, ASCCI artistes, graphistes web, heroic fantasysts, contributeurs, libérés de la matrice, Canard PCistes, Eurasiens, comics writers, clones, IA, aliens, hobbits et autres n00bs peuplent notre planète !

  2. J’ai réalisé une intervention pour exposer le phénomène Geek à l’ensemble de ma promotion en seconde année d’école de commerce. Gros gros succès de démontrer ma fierté d’être geek et d’expliquer les nuances de ce milieu.
    Gros succès de l’intervention, je pense en avoir éclairci certain ou leur avoir démontré d’une façon assez caricaturale ce qu’est un geek.

    Le powerpoint est dispo en suivant le lien ci-dessous:
    http://www.slideshare.net/KeuvainGeek/questce-quun-geek

  3. A quand le « Geek Manifesto » ? 🙂

    En 3 ans d’école sup en communication j’ai bien pu voir l’évolution du terme et surtout sa banalisation :

    On voyait le terme connoté plutôt négativement et aujourd’hui c’est devenu mainstream : mon cousin qui joue plus de 2h par jour sur COD est un geek, ma nièce de 3 ans qui joue sur l’iPhone est un geek…

    Effectivement c’est devenu mainstream même Fillon est un geek (cf une interview)
    Et pour l’explication je leurs dit tout simplement « go reroll pve noob kthx » dans le pire des cas 🙂

    Benjamin

  4. A quand une GeekPride pendant qu’on y est ? (je viendrai en panda roux :D)

    Comme dirait cette super chanson de Marian Call, « I’ll still be a geek after nobody thinks it’s chic ! »

    Une fois, j’ai été dans la situation inverse : pleins de noob et moins en seule geek. J’ai eu l’impression d’être une bête de foire. Mais j’ai tenu bon, je suis restée fière de ma « geekitude » malgré le regard critique des gens autour de moi.

    1. ok après le geek manifesto, la geek pride. Je vois que vous ne manquez pas d’idées !
      Le problème c’est que pas définition le geek ne bouge pas de son écran, surtout si c’est pour aller se mélanger au peuple > essayes de monter un événement rassemblant des libristes avec des ingés micro$oft :p

Répondre à Florian Lainez Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *