Ping : Apple a-t-il les yeux plus gros que le ventre ?

Nous Les Geeks, on ne loupe pas les lancements « révolutionnaires » made in Apple, du moins pas moi !

Cependant, à peine Ping lancé, les problèmes s’accumulent pour Apple et son réseau « social ».

Parmi ces problèmes:

– Profils noyés sous le spam
– Recherche d’amis sur Facebook bloquée
– Censure des commentaires

Bref cela ne commence pas sous les meilleures auspices pour la firme à la pomme.

Tout fraichement lancé mercredi soir, Ping, le réseau social musical d’Apple fait couler beaucoup d’encre. Normal quand on sait le potentiel que la musique peut avoir pour rassembler les foules. Souvenez-vous de MySpace avec le site le plus horrible du monde qui était le #1 des réseaux sociaux avant le lancement de Facebook. On ne pouvait qu’attendre une tuerie d’Apple, que ce soit en terme de Chiffre d’Affaire pour iTunes qu’en terme de volume d’utilisateurs pour la plateforme.

Cependant nous allons voir que certains éléments semblent bien freiner l’avancée de ce nouveau réseau social.

Les Copyrights

Alors qu’en avril 2008, Apple avait déjà failli attaquer la ville de New York pour pris le logo d’une grosse pomme pour illustrer la ville (New York étant appelé Big Apple par les américains), Apple ne semble pourtant pas gêné d’emprunter le nom d’une marque de golf et d’un agrégateur social pour le nouveau nom de son réseau social. Une fois de plus, pourquoi faire ce que l’on demande aux autres : politique unilatérale ?

Le filtrage des spam et le contrôle des URL ?

Bon, nous le savons tous bien, les réseaux sociaux sont toujours sources d’excès. D’excès en terme de temps passé dessus, d’excés en terme d’interactions avec nos amis qui spamment notre dernier statut ou album photo de commentaires, mais cela est contrôlé par différents filtres (nos amis seulement, etc…). Mais dans le cas de Ping, aucun filtre d’URL de provenance ou de filtre anti-spam ne semblent être mis en place et les early adopters de ce nouveau réseau semblent bien énervés par ce manque de considération de la firme de Cupertino.

Le problème de ces spams provient principalement de la facilité d’accès au réseau social. Un simple compte iTunes (sans même de carte de crédit enregistré) est suffisant pour poster une multitude de messages et spammer le système en toute impunité.

Bien qu’Apple a oublié cela (il ne faut pas oublié que le réseau n’a que quelques jours), ils ont néanmoins mis en place un système de validation manuelle des profile pictures, l’argot est bloqué tout comme certaines applications pouvant nuire au réseau social.

Donc malgré certaines lacunes de jeunesse, je trouve qu’Apple semble vouloir tout mettre en place pour offrir un réseau social le plus propre possible. Avez-vous eu certains de ces problèmes avec Ping de votre côté ?

Facebook ne veut pas de Ping

Aie aie aie ! Alors que le but premier d’un réseau social est de rassembler les gens, Apple semble bien loin d’y parvenir. Premier constat lorsque que j’ai crée mon compte, où est-ce que je peux intégrer mes amis Facebook … réponse : nulle part.

En effet, à l’heure actuelle, seuls les adresses email ou la recherche manuelle permettent l’ajout d’amis sur Ping…

Dans les premières heures après le lancement, l’API Facebook  permettait l’importation des contacts Facebook sur Ping mais Facebook bloque Ping depuis jeudi. D’après ce que j’ai pu lire, le trop gros trafic potentiellement généré par Ping aurait pu rendre instable Facebook.

Mais bon lorsque l’on sait que Spotify utilise l’API sans soucis et qu’iTunes ne compte « que » 160 millions d’utilisateurs et qu’une faible partie d’entre eux se sont connectés à Ping, on a du mal à croire que les 100 millions d’appels API quotidiens autorisés par l’API soient atteints par Ping.

Pour ma part, je pense plutôt que Facebook a peur de perdre une grande partie de ses utlisateurs et ne souhaite pas voir Apple piocher dans ses bases de données. Affaire à suivre…

Un réseau uniquement tourné vers l’achat ?

Dernier soucis, et pas des moindre, le côté commercial de ce réseau social. En effet, lorsque nous savons que sur l’ensemble des réseaux sociaux, nous pouvons partager des chansons, des musiques ou des vidéos dans leurs intégralité. Il est difficile de concevoir que Ping ne repose que sur l’écoute d’extrait de ces musiques pour les recommendations que peuvent nous faire nos amis.

Je sens que cela va être super lorsque je vais devoir ouvrir mon compte Spotify pour aller écouter ce que l’on me conseille sur Ping … merci Apple…

La possibilité d’acheter sur iTunes me semble indispensable, mais un système qui se repose que sur l’écoute d’extrait ne me semble pas viable car l’acte d’achat est trop contraignant par rapport à la recommendation et à l’écoute de l’extrait.

Et vous ? Etes-vous sur Ping ?

Retrouvez moi sur Ping : thibault duthuit

Thibault pour Nous Les Geeks

Sources :

– Le Nouvel Obs
– Clubic
– Le New York Times

4 réflexions sur « Ping : Apple a-t-il les yeux plus gros que le ventre ? »

  1. D’un point de vue global, il était temps pour Apple de se lancer dans le social commerce (oui, je suis un peu obnubilé par ce truc, je sais), il aurait été débile de pas le faire,puisqu’une majorité de ses 160 M° d’utilisateurs ont des amis qui utilisent le service … et que ces derniers sont bien souvent prescripteurs en matière musicale.

    Je viens de commencer à m’en servir, et à mon avis c’est vraiment un premier jet de la part d’Apple. Une première itération. Une démonstration du « release fast, release often », si dur à tenir et à appliquer. En tout cas ça y ressemble! En attendant, il y a très très peu de fonctionnalités, même pas la possibilité de retrouver qqpart les différents artistes que j’ai « liké »! Ni celle de retrouver la musique que j’ai dans ma librairie mais que je n’ai pas acheté. ça viendra je pense. car ils y ont intérêt.

    cependant il est clair que tant qu’ils n’auront pas mis en place au minimum des fonctionnalités pour retrouver ses amis, ce qui peut se faire via adresse email, ce ne sera pas un vrai réseau social (pour info, grâce à yahoo! mail, j’ai pu récupérer toutes les adresses mail de mes potes facebook. j’ai dc plus besoin de FB pour les retrouver). J’ai lu dans un article que Jobs ne voulait pas payer ce que Facebook leur demandait pour accéder à leur API. Maintenant il leur faut un friend finder par email. c’est la base d’un réseau social!

    1. Effectivement Steve Jobs ne veut pas payer ce que demande FB mais par la même occasion l’API est disponible gratuitement si on ne dépasse pas les 100 millions d’appels quotidien et là c’était clairement le cas. Mais effectivement FB demandait beaucoup d’argent et Apple ne voulait pas sortir l’argent pour cela donc ils avaient décidés de passer par l’API gratuite discrètement … sans succès comme on a pu le voir.

  2. Apple sort depuis de nombreuses années des produits magiques qui nous surprennent, qui sont innovants. En l’occurrence avec Ping, c’est une déception, une grande déception…J’attends toujours le cocktail Spotify + Last FM + iTunes + MySpace…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *