Pearltrees : un concurrent à Google ?

Nous les geeks… on aime les outsiders. Et comme tout ceux de notre génération (ou presque), nous étions « Fans » des premiers Macbooks et iMac. Fans car cela était contraire à la suprématie du géant Microsoft. Maintenant qu’Apple atteint une taille critique, c’est à son tour de subir les foudres de la presse et des « geekous » que nous sommes sur divers aspects de la politique Steve Jobienne.

Il en va de même pour Google qui au début avait tout les suffrages (contrairement à ses rivaux de l’époque tels que : Altavista ou Yahoo!) et qui maintenant subit le courroux vengeur de sa super-puissance. Mais qui est l’outsider en terme de search à google ? Oui bon certes il y a les régies de Yahoo et de Msn qui doivent générer 30% des requêtes mais ont-elles le potentiel pour concurrencer le géant Google ? Il ne me semble pas. Il me semble nécessaire à l’heure actuelle d’offir un service supplémentaire à celui de l’algorithme de Google.

Et bien pour toutes les personnes qui suivent de près ou de loin mon compte Twitter, vous avez pu remarquer mon attrait en janvier dernier pour une startup française qui porte le drôle de nom de : Pearltrees.

Pearltrees se définie comme étant un moteur de recherche communautaire et humain à la fois. Son opposition à Google est d’ailleurs souvent décrite comme celle de l’homme contre la machine. En effet, contrairement à Google qui génère ses résultats sur une base d’algorithmes et de liens sponsorisés, Pearltrees souhaite générer ses résultats de recherches sur les recommandations de ses utilisateurs

En effet, si demain je dois faire une recherche google et que je tape le mot :

Je vais me retrouver avec des résultats principalement commerciaux :


Ces résultats ne sont pas illogiques. En effet, ce sont principalement les vendeurs de cabanes de jardins qui peuvent avoir intérêt à mettre en place des campagnes de référencement, du moins plus qu’un simple passionné de cabanes de jardins. L’enjeu n’étant pas le même.

Et donc pour en revenir à notre challenger Pearltrees face au géant américain, celui-ci propose un système de recherche par mots clés qui se basent sur le nombre de liens conseillés pour ce mot clés mais aussi sur le nombre de personnes qui recommandent ces sites en question.

Si demain 40.000 personnes déclarent que « Nous les geeks » est une référence en terme de web 2.0 alors notre blog va être dans le premier pour une recherche sur le web 2.0 sur Pearltrees alors que ce n’est pas forcement le cas sur google si je ne souhaite pas faire de référencement payant et que je me contente d’un référencement naturel non actif et non optimisé.

Pearltrees est pour le coup une démarche que je trouve intéressante car elle se base sur des recommandations d’utilisateurs comme vous et moi et non pas sur des système de méta tags ou autres système de référencement naturels / payants.

Après il ne faut oublier que Google vit de ses revenus générés par les campagnes de search et que ces même campagnes sont des moyens pour générer des visites, des ventes, des leads en tout genre et que sans cela l’économie sur Internet ne serait pas du tout la même.

Je ne suis pas fan de l’attitude parfois abusive de Google mais pourtant il faut avouer qu’ils ont apportés un sacré coup de fouet à l’économie du search et aux modèles économiques.

Maintenant il faut voir à l’avenir quel serra le modèle économique de Pearltress également.

Pour conclure
Il me semble que Pearltrees est une alternative intéressante à google pour ce qui est de hiérarchisation du web dans le futur. Cependant son nombre trop restreint d’utilisateurs à l’heure actuel rend la qualité des résultats bien souvent inégale. Certaines sphères telles que le bricolage sont quasiment inexistantes pour le moment et c’est d’ailleurs l’occasion ou jamais de se placer comme un expert dans certains domaines.
Les avantages :
– Une alternative concluante de l’homme contre la machine
– Un design épuré et des recherches par « expertise »

Les défauts :
– Pas assez d’utilisateurs à l’heure actuelle pour juger de la fiabilité des résultats
– Un chargement du site web un peu long parfois à cause du format flash de ce dernier.

A découvrir à l’adresse suivante :
http://www.pearltrees.com
N’hésitez pas à me donner votre avis sur Pearltrees, sur ce billet ou bien encore sur le blog en général dans les commentaires.

[Edit : Réponse d’un community manager de chez Pearltrees à l’article]

Hello ! Merci beaucoup pour ce post très sympa !!! J’ajoute juste quelques précisions (disclosure: je travaille chez Pearltrees). Pearltrees ne se définit pas tant comme un moteur de recherche que comme un réseau d’intérêts humain. Pour faire court, nous croyons que l’organisation du Web sera LE sujet des prochaines années (http://www.cratyle.net/fr/2010/03/11/la-troisieme-frontiere-du-web/ pour plus de détails^^) et nous sommes convaincus que c’est l’approche humaine qui est de loin la plus pertinente. La recherche n’est pas centrale ds Pearltrees: c’est chaque utilisateur qui, en organisant son Web pour lui et sa communauté, participe à cette construction de l’ensemble ! Pour ce qui est du modèle économique, Patrice Lamothe en parle dans la deuxième vidéo de cette itw (http://frenchweb.fr/entretien-avec-patrice-lamothe-fondateur-de-pearltrees-com/) Encore merci pour le post et à bientôt sur Pearltrees !

11 réflexions sur “ Pearltrees : un concurrent à Google ? ”

  1. IL faudrait présenter un peu plus le fonctionnement de pearltrees non ?

    A la base, c’est surtout un outils de bookmarking visuel… Ce que cet article semble ignorer.

    Mais bon à part ça, oui pearltrees est à terme un redoutable concurrent de Google sur le search et ce pour 2 raisons :
    – un algorithme beaucoup plus fin basé sur la hiérarchisation des infos par la masse
    – des résultats de recherche profondément personnalisés grâce aux connexions des individus à des centres d’interêts (des pearltrees) sur la plateforme.

  2. Hello ! Merci beaucoup pour ce post très sympa !!! J’ajoute juste quelques précisions :-) (disclosure: je travaille chez Pearltrees). Pearltrees ne se définit pas tant comme un moteur de recherche que comme un réseau d’intérêts humain. Pour faire court, nous croyons que l’organisation du Web sera LE sujet des prochaines années (http://www.cratyle.net/fr/2010/03/11/la-troisieme-frontiere-du-web/ pour plus de détails^^) et nous sommes convaincus que c’est l’approche humaine qui est de loin la plus pertinente. La recherche n’est pas centrale ds Pearltrees: c’est chaque utilisateur qui, en organisant son Web pour lui et sa communauté, participe à cette construction de l’ensemble ! Pour ce qui est du modèle économique, Patrice Lamothe en parle dans la deuxième vidéo de cette itw (http://frenchweb.fr/entretien-avec-patrice-lamothe-fondateur-de-pearltrees-com/) :) Encore merci pour le post et à bientôt sur Pearltrees !

  3. Hello à vous deux,
    Merci tout d’abord de réagir à mon article. Je vois que le sujet est bien connu de tous.

    @Stan : Je suis bien conscient que Pearltrees peut être considéré comme un outil de bookmarking visuel mais il ne me semble pas que cet aspect est le principal car il existe déjà bcp trop de système de Bookmark à mes yeux et que Pearltrees me semble être une alternative intéressante à un moteur de recherche. Comme le souligne PED dans le commentaire d’après c’est plus la façon de construire le web qui me semble intéressant.

    @PED : Merci pour ces précisions que je vais ajouter à l’article directement pour que les lecteurs de NLG puissent en profiter directement.

    Bonne continuation à vous.

  4. Je reste assez convaincu que Pearltress reste un « outil de bookmarking visuel », qu’il propose avant tout une organisation de ses favoris à la manière d’un mindmapping. Son pari de tout miser sur le web sémantique est à mon avis une bonne chose. Néanmoins je ne crois pas qu’il pourra rivaliser en termes de moteur de recherche faute d’une réelle immédiateté des résultats.
    En effet, le sens des résultats est parfois loin d’être évident. L’outil est de façon générale trop sophistiqué pour être adopté par une majorité.

    Mais soyons d’accord, pour ma part, je le trouve très bien et je suis ravi que cet article le vante ! 😉

    PS : je ne bosse pas chez Pearltrees 😀

  5. Pearltrees… outil en flash, i.e. solution propriétaire, et de plus centralisée. A l’heure de l’émergence d’outils sociaux décentralisés, libres et respectueux des données personnelles, diaspora, lorea, seeks, … , on est en droit de rêver mieux…

  6. Heu, le raccourcis google = positionnement payant, pas d’accord du tout !! Là, il faut juste arrêter de dire un peu n’importe quoi.

    J’ai plusieurs sites qui tournent et qui sont tous plus ou moins bien référencés sur les SERP de GG.

    Quand je ne veux pas que mon site soit bien référencé, c’est à peine si je fais attention à mes mots clés, et forcément, le site est classé loin, loin loin…

    En revanche, dès que j’ai besoin de placer un site, comme en ce moment sur le terme « wordpress », je vérifie tout à plusieurs reprises, je met mes liens là où je pense qu’ils vont avoir du poids etc…

    Et les résultats arrivent, avec du temps, mais ils arrivent. C’est le fameux référencement naturel dont tu loues l’inefficacité.

    Enfin, je ne ferait pas un explication de texte sur les qualité des backlink ici…

    Ceci dit, si google ce n’est pas le pied, et si je n’aime pas son monopole, il ne faut pas commencer à raconter n’importe quoi pour le plaisir d’en dire du mal.

    Et la façon dont tu compares Google à Pearltress, bah ça ne vas pas donner envie à tout le monde de visiter leur site, ce qui n’est pas le but de ton article.

    Pour finir, tu confonds adsense et référencement, c’est juste la petite preuve que tu parles là d’un sujet que tu ne sembles pas bien maitriser. Et je trouve cela regrettable de diffuser une information qui soit fausse, qui plus est sur un blog de « geek ».

    Pour info donc :
    Les Adsense, ça fonctionne à l’enchère. Mieux tu veux être lacé, plus tu casques le cout du clic.

    Sortis de cela, perso, j’ai jamais mis un cent dans le référencement. Mais du temps et de la sueur, oui 😉

  7. Dernière chose : le site fonctionne avec la création d’un compte obligatoire. Pour en faire un challenger de Google… pour moi, ce sont deux choses différentes, donc, pas le même marché, mais peut être complémentaire, à tester.

  8. Hello Melangeur (stef’),

    Tout d’abord je suis bel et bien conscient que Google ne fonctionne pas qu’au referencement payant. Le référencement payant n’est que pour les liens premiums et les liens sponsos de droite.
    Mais il va de soit que le modèle de Google (je parle du modèle économique) repose sur la rémunération via les CPC.
    Maintenant il est vrai que le ref. nat est efficace et que les backlinks sont essentiels maintenant il ne faut pas croire que tout le monde adopte une stratégie de référencement naturel qui est parfois bien plus couteuse en terme de temps et d’argent qu’une politique de référencement payante.

    J’ai survolé le sujet afin de ne pas rentrer dans les détails et ne perdre personne. Maintenant à la vue des commentaires je remarque que j’aurai pu rentrer dans les détails et pousser la réflexion plus loin. Travaillant moi même dans le référencement je n’ai pas voulu perdre les gens mais si vous recherchez des informations plus poussés et moins superflues, mais j’en tiendrai compte pr la suite.

    Pour ma vision de Pearltrees, elle m’est propre et personnellement je n’y trouve pas ENCORE ma solution miracle mais avec le temps qui sait. Maintenant j’ai voulu parler de ce sujet car cette start up qui m’intéressait.

  9. Pearltrees tel qu’il est devenu est loin d’être un concurrent de Google. D’ailleurs, je ne poursuis pas mon abonnement Premium à cause de la version 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>