Comprendre le système de vignettes crit'air pour les villes françaises

Entrée en vigueur en France depuis 2017, la vignette crit’air est l’une des mesures infaillibles de préservation de l’environnement. Permettant de favoriser les voitures moins polluantes, cette vignette bien sécurisée est généralement collée sur le pare-brise pour indiquer sa classe environnementale. Mais comment fonctionne la vignette crit’air ? Quels sont les véhicules pris en compte ? Voici un aperçu sur le système de vignettes crit’air.

La vignette Crit’air : c’est quoi ?

Connue également sous le nom de certificat qualité de l’air, la vignette crit’air représente un petit autocollant généralement poser sur le pare-brise du véhicule. Il s’agit, en effet, d’un autocollant sécuriser dont le rôle est de montrer la classe environnementale de la voiture. Ainsi, avec ce certificat, les autorités peuvent facilement réguler la circulation des automobiles en considérant leur niveau de pollution.

A lire aussi : Comment organiser votre temps de travail en tant que Freelance en Informatique ?

Notons que la classe environnementale est déterminée en tenant compte des émissions de polluants dans l’air. Le but principal de ce dispositif sécurisé est donc de réduire la pollution atmosphérique dans la majorité des villes françaises.

Actuellement, le certificat qualité d’aire est indispensable dans certaines villes de la France. Il s’agit, notamment des « Zones à Circulation Restreinte » et des « Zones de basses émissions ». Angers, Auch, Clermont-Ferrand, Chambéry, Niort, Rennes, Orléans, Guérat, Marseille, Toulouse, Paris, Lille, Grenoble, voici entre autres les villes sujettes aux pics de pollution. Vous êtes donc exposés à des sanctions lourdes (une amende par exemple) lorsque vous circulez sans cet autocollant dans ces régions.

A lire également : Comment créer un raccourci pour clé USB ?

Les différentes classes de véhicule concernées

Généralement, les voitures sont reparties en 6 différentes classes environnementales. Toutefois, cette catégorisation excepte les voitures trop polluantes, car elles n’ont pas droit à la vignette antipollution.

En ce qui concerne la classe 1 et 2, elle prend en compte les voitures récentes avec des émissions moins polluantes. La classe 3 et 4 regroupe les véhicules poids lourds et les véhicules utilitaires. La classe crit’air 5 quant à elle renferme les voitures à essence et diesel qui ont été immatriculées entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000. La dernière classe « sans vignette » est relative aux automobiles catalysées ou non, immatriculée avant le 31/12/1996.

Quel est le cout d’une vignette crit’air

Rappelons par ailleurs que la vignette crit’air reste valable pour toute la durée de vie de la voiture. Elle ne se renouvelle donc pas chaque année ou semestre. En outre, le prix d’un certificat qualité d’air est de 3,11 euros. À ces frais, vous devez ajouter les couts d’affranchissement. Le cout total du certificat antipollution revient donc à 3,72 euros. Notons que le paiement desdits frais reste intégralement à la charge du propriétaire.

Comment avoir une vignette antipollution ?

Il existe deux différents moyens d’obtention du certificat qualité d’air. En premier, vous pouvez vous rendre sur internet pour l’avoir. Le second mode d’obtention est de faire directement une demande par courrier et d’adresser au ministère chargé de l’Environnement. Pour l’obtention, via internet, suivez les étapes ci-après :

  • Disposer du certificat d’immatriculation et de votre carte bancaire ;
  • Fournir les renseignements demandés sur le formulaire ;
  • Verser les frais d’obtention (3,72 euros) ;

Une fois ces conditions remplies, vous recevrez après 4 heures un mail de confirmation. Le certificat quant à lui sera transféré à votre adresse 10 jours plus tard. Notons qu’il s’agit de l’adresse inscrite sur le certificat d’immatriculation.