Les principales menaces de cybersécurité

Alors que les entreprises continuent de numériser leurs opérations et d'utiliser l'informatique en nuage, le risque de cyberattaques va augmenter. Pour vous aider à naviguer dans le paysage de la cybersécurité en constante évolution, nous avons compilé les plus grandes cybermenaces à surveiller en 2023.

1. Le spear phishing

La tromperie est à la base de toutes les attaques de phishing. Les cybercriminels manipulent leurs cibles pour qu'elles contournent les mesures de sécurité, divulguent des informations sensibles, installent des fichiers infectés ou cliquent sur des liens malveillants. Les attaques de phishing vont augmenter, en particulier le spear phishing. Vous pouvez vous former pour éviter ces menaces, pour cela, consultez la page

A lire en complément : Découvrez comment voir qui regarde votre profil facebook

Alors que l'hameçonnage classique vise n'importe quel individu sans prétention, le spear phishing se concentre sur la compromission d'une entreprise en ciblant des employés spécifiques. Les attaques de spear phishing sont aussi personnalisées que n'importe quel effort publicitaire d'entreprise, si ce n'est plus. Par conséquent, elles peuvent être encore plus dangereuses que le phishing classique. Le ton et le contenu familiers d'un message de spear phishing le rendent plus difficile à détecter.

2. Vulnérabilités de l'informatique en cloud

Les services en cloud sont vulnérables à un large éventail de cyberattaques. Il s'agit notamment du détournement de compte et des attaques par déni de service (DoS), qui empêchent les entreprises d'accéder à leurs données.

Lire également : Top logiciels antivirus pour une protection optimale contre les logiciels malveillants

En 2022, 27 % des organisations ont déclaré avoir rencontré un problème de cybersécurité dans leur infrastructure de cloud public. Les causes les plus fréquemment identifiées étaient les mauvaises configurations de sécurité, le partage inapproprié des données, les comptes compromis et l'exploitation des vulnérabilités - autant de problèmes qui continueront à se poser en 2023.

3. Ransomware (et Ransomware as a Service)

Les attaques par ransomware constituent de graves cybermenaces. Ces attaques infectent votre réseau et retiennent vos données et vos systèmes informatiques en otage jusqu'au paiement d'une rançon. Les pertes immédiates liées au paiement de la rançon ne sont que la partie émergée de l'iceberg. Les dommages monétaires liés à la perte de productivité et à la perte de données sont souvent les plus destructeurs pour une entreprise. Ce sont des attaques de ce type qui expliquent pourquoi 60 % des PME disparaissent dans les six mois qui suivent une cyberattaque.

En outre, les pirates informatiques moins avertis peuvent désormais se procurer des ransomwares sous la forme de kits prêts à l'emploi, connus sous le nom de "Ransomware as a Service" (ransomwares en tant que service). Ces kits sont principalement utilisés pour cibler les PME dont les mesures de cybersécurité sont insuffisantes. Il en résulte une augmentation des attaques avec des coûts individuels réduits, car les pirates veulent que leurs attaques leur rapportent rapidement de l'argent. Le nombre de pirates et la facilité avec laquelle ces attaques peuvent être menées à bien représentent un risque énorme pour les PME.

4. Ports ouverts

Dans les réseaux informatiques, les ports permettent la communication entre deux appareils. Les services qui dépendent de l'internet, tel que les navigateurs web et les services de transfert de fichiers, s'appuient sur les ports pour transmettre et recevoir des données.

Les ports ouverts deviennent des cybermenaces lorsqu'ils sont exploités par des acteurs malveillants, soit en raison de vulnérabilités existantes, soit par l'introduction de logiciels malveillants ou d'autres services malveillants. Les vulnérabilités les plus courantes sont les logiciels non corrigés, les applications mal configurées et les informations d'identification insuffisantes. La compromission d'un port peut constituer un premier vecteur d'attaque pour accéder aux données sensibles de l'entreprise.

Pour lutter contre cette cybermenace, les entreprises doivent inclure l'analyse et la surveillance des ports dans leur stratégie de gestion des risques en 2023.