adwords

Google Adwords pour les nuls !

Aujourd’hui sur NousLesGeeks, Jeanbrigitte a les petites pattes qui tremblent et les poils qui s’hérissent… En effet, nous recevons le temps d’un article, un invité de marque: Roland Dubuc responsable de clientèle SEA chez I-Prospect depuis plus de 3 ans et professeur à la fonderie de l’image sur la partie référencement payant. Un article au poil pour les webmarketer en herbe 😉

adwords

Trois conseils pour bien débuter avec Google Adwords

Google adwords pour les nuls 3 conseils !

Google adwords pour les nuls 3 conseils !Et bien bonjour à tous, merci pour la petite présentation 😉

mec chauveLe néophyte qui s’est déjà penché sur un compte Adwords pour lancer une campagne publicitaire avec Google s’arrache souvent les cheveux pour comprendre ne serait-ce que le fonctionnement de l’outil, des enchères et la structure d’un compte. Désormais, il devient chauve en moins d’une semaine devant les nombreuses fonctionnalités, réseaux publicitaires, typologies d’annonces et extensions potentiellement activables.

Comme je suis un fervent défenseur de votre capillarité, je vais tenter de vous aiguiller et de vous donner trois conseils qui me semblent important quand on ne sait pas par où commencer.

1) Ne vous limitez pas au moteur de recherche :

Et là, si vous êtes un vrai newbie vous vous dîtes : « Ah ouais, avec Adwords on peut diffuser de la publicité ailleurs que sur le moteur de recherche ? ». En vrai Geek, je vais vous éclairer sur le sujet. Les réseaux disponibles à travers l’interface Adwords sont les suivants :

  • Réseau de recherche – Il vous permet d’afficher des annonces publicitaires directement sur la page de résultat du moteur de recherche Google. L’annonceur achète des mots clefs au coût par clic (CPC), lesquels font le lien avec les requêtes des internautes. Lorsque cela match, alors l’annonce est affichée.
  • Réseau Display de Google (GDN) – Il vous permet d’afficher des formats d’annonces publicitaires très variés, comme des bannières, des annonces textuelles ou des bannières animées. Ces annonces sont diffusées sur des sites Tiers, lesquels louent leur inventaire publicitaire au réseau Google Adsense.
  • Campagnes Vidéos Youtube – Google a racheté Youtube en 2006 pour 1,65 milliards de dollars.[1] Ce réseau vous permet de mettre en avant des bannières illustrées et des annonces vidéo dont notamment le format Trueview InStream. Les formats Youtube.

Choisissez votre réseau selon vos objectifs et vos moyens. Privilégiez par exemple le réseau de recherche si vous voulez lancer une campagne à la performance (vente en ligne, devis en ligne, téléchargements …). Si votre objectif est la notoriété de votre marque et que vous avez du budget, vous pouvez tester le réseau display en complément du réseau de recherche. Enfin, si vous voulez sponsoriser une vidéo et mettre en place un format d’annonce impactant, orientez-vous alors vers le réseau Youtube.

2) Ciblez votre audience avec justesse :

archers bretonsLorsque l’on investit dans de l’achat média, louper sa cible c’est jeter de l’argent par les fenêtres. Vous n’aimez pas le gâchis ? Alors voici quelques conseils pour ne pas louper son coup.

Sur le réseau de recherche, le ciblage de votre audience s’effectue à travers les requêtes des internautes grâce aux mots clefs que vous achetez. Votre annonce s’affiche au cœur du comportement de recherche de produits ou d’informations de vos suspects vous permettant d’effectuer un ciblage comportemental et non un ciblage d’intérêts, ou un ciblage sociodémographiques comme c’est le cas sur un grand nombre de leviers Offline et Online.

Sur le réseau Display de Google (GDN), de nombreux critères de ciblage s’offre à vous.

  • Premièrement, vous pouvez cibler des emplacements spécifiques, c’est-à-dire des sites internet (à condition qu’ils soient partenaires du réseau Adsense) sur lesquels vous souhaitez voir apparaître votre annonce.
  • Vous pouvez également effectuer un ciblage dit contextuel, c’est-à-dire que votre annonce apparaîtra sur des sites du réseau Adsense dont le contenu comporte certains mots clefs que vous avez choisi.
  • De manière plus classique, vous pouvez également choisir un ciblage sociodémographique ainsi qu’un ciblage par intérêt. Le ciblage par intérêt prend en considération l’historique de navigation de l’internaute et les données recueillies à travers les profils Google des internautes.

Bref, peu importe comment vous ciblez, le principal étant de trouver le ciblage juste. Ne soyez pas trop large au risque de perdre en performance et en pertinence et donc de payer trop cher des internautes peu qualifiés. A l’inverse ne soyez pas trop précis car vous manquerez de volume et vous n’atteindrez pas vos objectifs. Préférez plutôt consolider vos cœurs de cible, et selon le budget qu’il vous reste, élargissez votre cible. Par exemple, sur un ciblage mots clefs sur le réseau de recherche, préférez cibler un volume important de mots clefs longue traîne et investissez prioritairement sur votre marque, sur les mots clefs cœur de métier et si vous avez du budget supplémentaire, ouvrez vos listing aux mots clefs génériques.

3) Mesurez vos objectifs !

mesurer son burgerLancer une campagne média digital sans mettre en place les outils de mesures adéquats c’est avancer à l’aveugle, au risque de ne plus rien comprendre et de ne pas savoir où aller. Que votre objectif soit le vente de produits, le téléchargement de brochures, ou simplement d’augmenter votre audience, vous allez devoir mettre en place les indicateurs clefs (KPI). C’est sur la base de ces indicateurs que vous allez optimiser vos campagnes, vérifier si vos objectifs sont atteints et comptabiliser les arrivées sur votre site provenant de vos campagnes payantes.

Si cela ne vous dérange pas de mettre tous vos œufs dans le même panier, vous pouvez utiliser le suivi de conversions directement disponible dans Google Adwords. Vous pouvez également utiliser Google Analytics et lier vos deux comptes Analytics et Adwords. Vous pourrez alors importer vos objectifs Analytics directement dans Adwords et l’encodage de vos mots clefs sur le réseau de recherche est automatique. Le suivi avec Analytics vous permet également de remonter des données site centric directement dans votre suivi de performances Adwords, notamment le taux d’arrivées, le nombre de pages vues et le temps passé sur site.

google-is-watching-youDans le cas où vous avez peur de ce que Google peut faire de vos données. Sachez que de nombreux autres outils de mesures existent. At Internet possède un outil de tracking appelé Xiti, Adobe possède sa solution Adobe Marketing Cloud, en plus de tracker l’ensemble de vos campagnes digitales Marin Software possède son algorithme de bidding pour gérer des campagnes mots clefs complexes, Weborama vient également de lancer sa solution complète WCM (Weborama Campaign Manager). La liste n’est pas exhaustive et les fonctionnalités et les tarifs diffèrent d’un outil à l’autre.

Néanmoins, même si ils ont chacun leur propre interface, tous les outils de tracking fonctionnent plus ou moins de la même façon. Le principe étant de poser un bout de code sur vos pages appelé cookie, ce traceur va comptabiliser le nombre de fois où une personne affiche la page sur laquelle le code est posé. Ensuite, pour savoir d’où viennent les différentes arrivées comptabilisées, les URL des pages de destinations de vos campagnes devront être encodées. Une URL encodée est une URL comprenant des paramètres qui vont être transmis au traceur lors du click. Ces paramètres varient d’une campagne à l’autre, on peut ainsi retrouver le nom de la campagne, le format de l’annonce, ou encore le mot clef acheté.

Et pour ceux qui aurait encore une petite faim et qui souhaiteraient savoir utiliser l’outil et mettre techniquement en place une campagne je vous invite à jeter un œil à l’interface de Google Partners. Si vous n’avez pas les moyens humains en interne, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel ou une agence d’achat média qui saura vous conseiller et mettre en place les solutions adaptées à votre business. Pour bientôt, je vous prévois un second article plus poussé sur les innovations sur Google Adwords. Allez, moi je me met à table, et bon appétit bien sûr 😉

Google adwords pour les nuls

 [1] http://www.zdnet.fr/actualites/google-officialise-le-rachat-de-youtube-39363922.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>