Etude de cas : La Fnac et l’open graph

la Fnac opération Facebook Salut, je voulais partager avec vous une opération de la FNAC que j’ai suivi de près et que j’ai trouvé savamment bien ficelée : « Le top des Fans ! » du 17 octobre au 7 novembre.

 

Le déroulement est simple :

– Intégration du tag open graph sur l’ensemble des produits du site Fnac.com

– Mailing dédié et relais de cette communication sur les supports sociaux adaptés.

Le principe est lui aussi très simple :

Les internautes votent pour les produits qu’ils veulent voir apparaitre en promo et au bout d’une dizaine de jours la Fnac relaye sur sa fanpage les produits de chaque catégorie qui ont reçu le plus de « likes » avec un code promo dédié.

trottino FBOuh pinaise ! J’ai raté le Trottino à 30 euros au lieu de 45 euros, heureusement que je peux me rattraper sur le Trottino d’Amazon à 37 euros…

Bref, alors pourquoi cette opération est juste géniale :

– Une fois l’opération en place, au niveau de l’animation communautaire il a donc fallu partager 6 publications en disant à chaque fois :  le top de la catégorie « XXX » c’est le trottino 12 023 à tête chercheuse avec le code promo XXX2314 … bref, une recherche intellectuelle d’animation plutôt simple permettant ainsi d’avoir plus de temps sur d’autres projets.

– Valoriser les fans en les intégrant dans un marketing participatif animé à minima : Choisissez les produits que vous voulez voir apparaître en promo, c’est vous qui avez la parole !

– Faire travailler les internautes pour viraliser le catalogue produit de la Fnac pour un coût de com’ minime (un e-mailing, le relais de l’opé sur les profils sociaux de la marque…)

Ainsi, à chaque fois qu’un internaute va cliquer sur « J’aime » il va partager sur son profil la fiche produit à sur son mur et ainsi la faire apparaitre dans le feed de ses amis en fonction de leur degré d’affinité (Plus d’infos : Edgerank)

Intégrer les produits de la Fnac dans le bagage social des internautes, grâce à un bon paramétrage du Tag open graph. Exemple, le produit Trottino apparait aussi dans les informations du profil des internautes.

trottinoinfo

Pour qu’ainsi grâce au social graph (open graph 2.0) on puisse voir apparaitre des applications d’une beauté éblouissante (sarcasme) du type Pixmania : « la gift mania » pour comprendre le tag open graph de tes amis et ainsi leur offrir des cadeaux qui les intéressent. Je n’ai pas pu le faire avec l’exemple de trottino car ça n’a pas été pris en compte mais je l’ai fait avec un autre exemple …

Je like very bad trip avec le tag open graph, ça apparait sur mon graph social :

et bim l’appli pixmania proposera à mes amis d’acheter des articles en fonction de mon activité social pour mon anniv :

Mais nous nous écartons de l’opération de la Fnac.

Pour résumé, cela a permis de viraliser le catalogue de la Fnac (augmentation de trafic en conséquence), intégrer les produits Fnac dans le bagage social des internautes, valoriser les fans en les intégrant dans un marketing participatif animé à minima et aussi mais surtout travailler son référencement longue traine !

Exemple :

Le nouveau DVD de Christophe Willem qui n’a pas eu assez de likes pour être en promo, mais qui en a eu suffisamment pour se positionner premier sur son mot clef : « prismophonic » :

Zéro backlink selon  majestic seo :

et là je dis :

—— Fin——

Ah et aussi, cela n’a rien à voir avec ce blog (qui est un espace de partage à but non lucratif et non professionnel pour nous les geeks :D) mais j’avais fait un Livre Blanc pour ma société en aout dernier :  « Quelle utilisation de Facebook dans la communication d’une PME ? » Ce livre blanc est disponible gratuitement et est dédié à la communication sur Facebook.   Toutes remarques sont les bienvenues 😀

5 réflexions au sujet de « Etude de cas : La Fnac et l’open graph »

  1. Très bon exemple de campagne menée sur Facebook. Je pense que la FNAC a pu utiliser tous les sphères du social et également du webmarketing grâce à cette campagne là.

    1- Ses fiches de produits ont gagné une sacrée valeur ajoutée lorsqu’ils ont été intégrée au feed des fans sur Facebook ;
    2-Cela a eu, apparemment, un impact très important sur Google ( un autre espace numérique utilisé par les internautes).
    3- Cela a sûrement permis à la marque d’acquérir un peu plus de fans ( par ailleurs tu pourrais nous dire qu’en est il ?) sur sa page fan et par conséquent plus de participants à la campagne ou je me trompe ?

  2. Je n’ai malheureusement pas analysé le nombre de fans avant et après la campagne. Mais, cela a forcément été bénéfique car si un ami « like » une page en me demandant de l’aider à mettre ce produit en promo, je le ferai et à mon tour et j’inciterai implicitement à relayer le produit…

    Ce que je trouve dommage, c’est qu’il n’y a pas eu de différenciation de title entre l’open graph et le title Google, un title open graph « incitatif » aurait surement eu un meilleur retour : « Soutenez le trottino en lui attribuant un like ! »

  3. oh mais ce truc est tellement styléééé ! je ne connaissais pas ! Génial merciiiiii

    Ça suit une croissance naturelle avec un micro pic le 18 octobre, le jour de l’emailing qui était accompagné d’un message :  » Vous êtes plus de 200 000 a nous avoir rejoins MERCI »

    http://img703.imageshack.us/img703/5414/fnac.png

    Et après c’est bizarre la croissance est plus forte ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *