Asana, la start-up qui augmente votre productivité

Il y a des hommes (et des femmes, mais en l’occurrence on va parler de deux hommes) qui ont entrepreneuriat dans le sang. Il y a des hommes pour qui un business florissant ne suffit pas, puisque leur plaisir découle de la création en elle-même. Il va sans dire que Dustin Moscovitz et Justin Rosenstein (deux anciens de chez Facebook) font partie de ces gens-là.


Après deux années passées hors des murs de Facebook, les deux acolytes dévoilent enfin leur « bébé » : Asana. Petite présentation sur cet outil qui pourrait bien augmenter votre productivité…

Un outil de gestion des tâches optimisé pour le travail collaboratif

Sachant qui sont les fondateurs de cette start-up, il risque d’y avoir un joli petit buzz autour d’elle, alors autant en parler dès maintenant. Notons que David Kirkpatrick (auteur de La Révolution Facebook) indique que les solutions d’amélioration de la productivité sont des choses qui trottaient dans la tête de Moscovitz depuis pas mal de temps. Un projet mûrement réfléchi, donc !

Très simplement, Asana est un outil de gestion des tâches, a priori dédié au travail collaboratif en priorité. Les fonctionnalités sont relativement simples, mais vous permettent d’organiser au mieux votre travail autour de différents projets, avec différents collaborateurs.

Avant d’aller plus loin, voici la présentation vidéo de l’outil que l’on retrouve sur le site web d’Asana :

Le fonctionnement de l’outil est donc relativement simple, mais très intuitif donc très intéressant.

Concrètement, lorsque vous accédez à votre dashboard, vous vous trouvez face à trois colonnes : la colonne de gauche en guise de menu (avec accès à vos différents projets, aux différentes tâches et aux collaborateurs), la colonne centrale reprend la totalité des tâches de vos différents projets et la dernière colonne (qui apparait à l’extension d’une tâche) vous permet de jongler entre les différentes options de la tâche (collaborateurs assignés à la tâche, deadline, notes, …). La colonne centrale vous offre par ailleurs deux visions des tâches : par projet ou en fonction de leur priorité.

Autre fonctionnalité intéressante : la possibilité de permettre à des collaborateurs non-actifs sur un projet ou une tâche d’en suivre néanmoins le déroulé. On peut imaginer qu’un chef de projet soit « follower » sur des tâches très spécifiques réalisées par d’autres collaborateurs, histoire d’en suivre l’évolution.

Une fonctionnalité qui manque en revanche, une sorte de barre de progression dans la réalisation des tâches/projets qui pourrait se révéler très intéressante à mon sens, histoire de pouvoir en un seul coup d’œil voir où on se situe dans un projet.

Si je n’ai pas eu le loisir de tester l’outil en mode collaboratif (j’ai déjà à rendre systématique l’utilisation de google docs avec les gens avec lesquels je travaille sur des projets), j’ai bien l’impression que ce petit logiciel pourrait bien me rendre plus productive (ou du moins m’assurer de ne pas zapper d’étapes dans mes projets) !

Et vous, vous l’avez testé ? Un retour sur son utilisation en mode collaboratif ?

8 réflexions sur « Asana, la start-up qui augmente votre productivité »

  1. Salut,

    Il y a un toute petite coquille, le lien vers le site d’asana, ce n’est pas la bon 😉

    En revanche, que peu apporter cet outils par rapport à un outil comme Rally ?

    Cdt,
    RmnX64

    1. Je ne connais pas non plus rally mais je viens de regarder et a priori il y a pas mal de différences. A première vue, Rally me semble beaucoup plus complexe (plus complet aussi, mais ne répondant pas aux mêmes usages du coup) et il s’agit d’une solution payante (hors Asana propose d’inviter jusqu’à 30 personnes sur un même projet gratuitement), ce qui constitue déjà 2 différences primordiales.

      Il faudrait que je creuse un peu plus pour voir quelles sont les autres différences mais il doit y en avoir un certain nombre à mon sens.

  2. En tout cas on leur souhaite bon courage sur le marché de gestionnaire de tâches parce qu’entre basecamp, producteev, redmine tous les autres et ceux qui utilisent des google spreadsheets, il y a du boulot. A un moment Task.ly avait l’air intéressant et puis non…fermeture il y a 2 mois.
    Au moins il y a la notoriété des fondateurs pour soutenir la start-up 🙂

  3. Je rejoins l’avis d’Edouard, je trouve le créneau de cette appli assez limité, et quand on voit les noms qui y sont derrière c’est bizarre.
    Un outil comme rally effectivement plus complexe mais plus complet va être utiliser surtout dans le monde pro notamment du travail collaboratif avec une gestion de projet en mode agile. (Pour information il existe la version communautaire gratuite jusqu’à 10 utilisateurs).
    Là où il y a un paradoxe, c’est que la gestion de projet se fait de plus en plus en mode Agile (pas trop en France) mais c’est aux Etats Unis que l’agilité est la plus utilisée alors pourquoi ne pas avoir pris en compte ça dans l’appli.
    Ce qui ressort de la vidéo, c’est que c’est une appli très « touchy » Iphone Ipad, donc un gestionnaire de tâche personnel oui mais pour du collaboratif au sens projet professionnel, ça risque d’être délicat pour trouver des clients…
    Mais ce n’est que mon tout petit avis.

    1. En effet, le positionnement n’est peut-être pas très adapté aux pros qui ont des solutions plus complètes, mais l’outil est néanmoins intéressant. Après il faudrait effectivement le tester sur le plus long terme et avec des projets plus ou moins complexes pour avoir une vision plus globale des possibilités.

      On peut aussi imaginer que les personnes à l’origine de ce produit ont d’autres choses derrières la tête…

  4. Coucou les amis. J’ai pu tester les deux outils, et en effet, Rally est plus complexe. Asana, quant à lui, me plait bien avec son interface. Le logiciel est agréable à utiliser.

Répondre à Lambert Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *