Un petit aperçu du salon du E-commerce

Cet article co-écrit par Florian et Hélène traite de notre passage au salon du E-commerce Paris 2011 à Porte de Versailles les 13, 14 et 15 septembre.

NousLesGeeks nous sommes allés au salon du E-commerce pour tâter le secteur, rencontrer du monde, écouter des conférences et boire un coup au salon VIP 😉

Le salon est encore plus grand que l’an dernier, autant en surface qu’en nombre d’acteurs présents. Selon les organisateurs, il y avait notamment 550 exposants, 350 conférences et 20 formations, avec  27500 visiteurs.
Voilà pour les chiffres, mais bien entendu, nous étions là pour les rencontres.

Les exposants

Les acteurs en présence étaient assez hétérogènes : techos, décisionnaires, commerciaux … au moins aussi hétérogènes que les business en présence : les spécialistes de la logistiques exhibaient leurs grosses machines à emballer à coté de créas d’agence de com’, les représentants de collectivités locales se mélangeaient aux SSII.

Les grands acteurs étaient bien entendu au rendez-vous : j’ai pu (Florian) par exemple trainer sur le stand d’IBM, d’Adobe, d’Orange ou de Pixmania. Mais c’est le nombre de startups qui était vraiment hallucinant, et ce dans tous les domaines : la création de sociétés e-commerce innovantes bat son plein !

7 grandes thématiques

Au delà des 7 grandes thématiques, il y avait 21 parcours thématiques qui permettaient de faire le tour du salon en ne passant que par les acteurs d’un secteur donné, ce qui s’avérait assez pratique. J’ai suivi le parcours « M-commerce » qui était bien fourni <spoiler> pour un article à paraître prochainement </spoiler>.

Les conférences

Nous les geeks nous avons bien entendu été faire un tour du coté des conférences. Il s’agissait du premier salon du E-Commerce pour moi (Hélène) et c’était donc un passage obligé (ou presque) ! Présente mardi sur le salon, j’ai bien entendu participer à la plénière d’ouverture du matin où étaient représentés :

  • la FEVAD (Marc LOLIVIER)
  • IBM (Pascal GAUSSEN)
  • Amazon (Xavier GARAMBOIS)
  • Ventes-Privées (Jacques-Antoine GRANJON)
  • l’ASCEL / GEOPOST (Jean-Rémi GRATADOUR)
Pour cette édition, les organisateurs du salon avaient donc choisi des orateurs plutôt très bons ! Entre l’annonce des chiffres du 2e trimestre 2011 français récoltés par Médiametrie pour la FEVAD, Monsieur Ventes-Privées qui a tenu à rappeler que « le e-commerce, c’est avant tout du commerce » et qu’il faut désormais générer de l’émotion chez le consommateur, IBM qui nous indique que ce sont finalement les pays en voie de développement qui sont les plus à l’aise face à la technologie et Amazon qui a rappelé les principes de sa marketplace (et ce que cela induit pour le e-commerce en général), les intervenants ont bel et bien démontré que leur vision du e-commerce dans les années à venir était très positive !

Évidemment, on a aussi eu droit à des infos qui n’en étaient pas vraiment : on savait déjà que les seniors sont LA tranche de la population dont l’évolution par rapport au e-commerce est la plus forte actuellement (+ 39,6% en 1 an, tout de même), et la FEVAD ne nous a rien appris en nous indiquant que 86% des internautes ont consultés au moins 1 fois Internet avant d’effectuer un achat. Néanmoins, ce sont des infos qu’il est toujours bon de rappeler et tout cela a amené à une conclusion presque évidente, mais pour autant pas moins importante : le e-commerce est en pleine mutation, entre explosion de l’impact du social et développement du m-commerce, il va falloir s’accrocher pour rester à la page !

Après cette plénière plutôt intéressante, on aurait pu s’attendre à d’autres conférences tout aussi alléchantes… Au programme pour le reste de la matinée : une conférence sur l’optimisation du tunnel d’achat dans le but de maximiser les conversions (« Le trafic c’est bien, les conversions c’est mieux ! »). Un sujet intéressant a priori … mais malheureusement assez mal servit à mon goût par les intervenants. En effet, même si je me doutais que les orateurs prenaient la parole dans le but de se faire connaître et de faire connaître leurs offres, je ne m’attendais pas à un tel déballage ! Si l’un des intervenants s’est montré particulièrement intéressant avec une présentation dynamique, particulièrement professionnelle et surtout très didactique (et beaucoup moins promotionnelle que ces deux compères), les deux autres présentations n’étaient qu’un étalage des avantages incontestés et incontestables des solutions proposées par les entreprises ! Alors, dans ce cas, les conférences valent-elles vraiment le coup ?

Nous les geeks n’avons assisté qu’à la plénière (forte intéressante) et à cette conférence qui ne présentait pas nécessairement de valeur ajoutée, donc concrètement nous ne nous permettrons pas d’émettre un avis définitif sur la qualité des conférences proposées lors du salon du e-commerce !
On reste intimement convaincu que certaines conférences sont évidemment passionnantes, portées par d’excellents orateurs, mais malheureusement aucun de nos « témoins » n’ont eu la chance d’y participer… Concrètement donc, si l’on devait émettre un avis sur le vif, nous dirions que les plénières valent certainement plus le déplacement que les conférences, parce qu’elles mettent en avant des visions d’entrepreneurs et d’e-commerçants, des prédictions d’organismes connus et reconnus dans le domaine, et nous amène à une véritable réflexion.

Mais même avec ces quelques déceptions, Nous les geeks nous reviendrons l’année prochaine, ne serait-ce que les exposants et les rencontres fortuites ainsi que pour le pot dans le salon VIP 😉

4 réflexions sur « Un petit aperçu du salon du E-commerce »

  1. Merci de cet article.
    Personnellement, j’ai été très déçue par la conférence  » à l’ère des réseaux sociaux », notamment celle présentée par Bing. Pendant les 30-45 minutes de la conférence, cela n’a été que de l’autopromotion, en faisant intervenir un internaute de leur site (ce qui personnellement ne m’inspire pas confiance du tout et me semble très orienté de ne prendre en considération qu’un seul individu).

  2. merci pour cet article,

    Alors moi jsuis super véner que vous n’arriviez pas à mettre les articles avec le raccourcis, les tag et les meta …

    Mais sinon, j’ai bien apprécié le salon, j’ai pas vu une seule conférence et j’apprécie d’autant plus vos résumés.
    Et sinon j’ai bien aimé :
    – l’agence qui fait des jeux que quand tu participes tu fais baisser le prix des produits si tu gagnes et ca j’ai trouvé que c’était juste génial.
    – l’agence de référencement aux résultats avec ses affiches en papier, ces posters en papiers, mais son accroche qui fait plaisir, tu payes que si on te positionne…
    – l’animatrice de chez Yooda qui me dit que son SOFT est meilleur que ses concurrents mais qui ne sait pas pourquoi et qui ne sait pas citer un seul de ses concurrents … Fail

  3. De mon côté, j’ai assisté aux conférences de la session « Acquérir les méthodes et maîtriser les techniques pour un référencement efficace »et celles qui parlaient des solutions open-source… et contre toute attente, je n’ai pas été déçue !

    Une préférence pour l’agence 1ère position et sa conférence sur les derniers changements de Google en Référencement Naturel et Social et qui nous a fait beaucoup rire en parlant de Google Panda ainsi que de « La Guerre des Boutons  » (J’aime vs Google +1)

    Prochaine étape, le Salon Emarketing-Paris de ce janvier 2012 ?

Répondre à mouss Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *