Internet accessible gratuitement pour chaque être humain

C’est pris d’une vague d’optimisme que je rédige cet article. Après avoir regardé la vidéo TEDxAthens de Kostas Grammatis « A Human Right », je me suis tout simplement dit :

« Ce mec a raison. »

Puis, j’ai eu le même sentiment que lors de ma découverte d’OpenStreetMap :

« Ok ce projet est incroyable. Et maintenant, que dois-je faire pour participer ? »

Mais reprenons à la base : qu’est-ce que ce projet et à quoi sert-il ?

« Accéder à Internet est un droit de l’Homme. »

A Human Right est un projet qui part du principe, pas encore admis par tout le monde, qu’Internet est un droit de l’Homme.
Bon ça c’est pour le slogan, bien sûr Internet n’est pas un droit de l’Homme au même titre que la liberté de circulation ou la liberté d’expression. Mais comme l’a si bien dit le conseil constitutionnel :

« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme; […] eu égard au développement généralisé [d’Internet] ainsi qu’à l’importance […] pour la participation à la vie démocratique et l’expression des idées et des opinions, ce droit implique la liberté d’accéder à [Internet]. »

Internet n’est donc pas un droit de l’Homme, mais c’est un moyen nécessaire à l’exercice de la liberté d’expression, qui est un des droits fondamentaux les plus précieux.

Ceci étant dit, comment faire pour que l’ensemble de l’humanité jouisse de ce droit ? C’est la raison d’être de A Human Right.

« Rendons ce droit gratuit et accessible à tous. »


Plusieurs approches sont mises en œuvre pour atteindre l’objectif insensé (utopiste ?) d’atteindre une couverture de la population mondiale de 95%.

Des solutions classiques comme le lobby politique sont mises en œuvre, mais A Human Right va plus loin et organise tout simplement une collecte de dons pour acheter un satellite qui permettra de délivrer Internet gratuitement au Monde entier !

Il suffisait d’y penser, et voici que quelqu’un s’y colle.
Il va sans dire que je vous encourage à soutenir ce projet. Par contre, je ne suis pas expert, mais UN satellite pour couvrir le Monde entier, ça ne risque pas d’être un peu just au niveau de la bande passante ?
Mais j’imagine qu’ils y ont pensé et qu’ils ont déjà un plan B 😉

 

Ce projet m’a redonné la pêche et la foi en la technologie, tiens.

Tout simplement génial !

@ahumanright / http://www.ahumanright.org

@buythissat / http://buythissatellite.org

Trouvé via Gizmodo.fr


 

4 réflexions au sujet de « Internet accessible gratuitement pour chaque être humain »

  1. Effectivement, comme tu l’as indiqué l’internet pour tous est complètement utopiste.
    Des projets d’accès à l’éducation et information via une utilisation minimaliste d’internet existent (http://wedus.org/). Ainsi 5 min de connexion 56ko suffisent pour synchroniser les données et le cout lié à cette communication est réaliste pour les populations locales (un accès h24/7 serait hors de pris).

    Pour revenir à l’idée du satellite, l’idée est peu intéressante dans une démarche d’économie:
    – Le coût fort: antenne, modem, amplificateurs pour l’emission
    – Des débits peu intéressants mais surtout une très forte latence (oui ~35000 Km c’est long).
    – La couverture: un satellite ne couvre qu’une partie du globe.

    L’idée de vouloir donner la technologie de l’information à tous est belle mais selon moi le monde à d’autres tracas plus prioritaires.

    1. Merci pour ton commentaire Mojo.

      « internet pour tous est complètement utopiste. »
      Je pense que le concept d’Internet en lui-même était bien plus utopiste en son temps. Pour moi c’est faisable.

      « Des projets d’accès à l’éducation et information via une utilisation minimaliste d’internet existent  »
      Oui j’avais également entendu parlé de projets où le facteur synchronisait la boite e-mail lors de son passage. Mais cela enlève tout l’intérêt de l’interactivité.

      « Pour revenir à l’idée du satellite, l’idée est peu intéressante »
      Je ne suis pas assez calé techniquement pour te dire. Mais le moyen employé importe peu. La finalité par contre compte beaucoup.

      Tu dis que le Monde a d’autres tracas plus prioritaires mais à la vue de la conférence de Kostas Grammatis, je t’assure qu’il m’a convaincu du contraire !
      « Au lieu d’essayer de régler les problèmes du Monde, laissons les populations locales le faire par elles-mêmes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *