Ces plateformes dont le business model est basé sur ton activité numérique

Petit rappel des faits : « Le business model est l’ensemble des actions d’une société  » avec bien sûr en trame de fond, la volonté de gagner de l’argent. Oui, car l’altruisme, c’est sympa mais ce n’est pas extrêmement lucratif …

Des entreprises se sont mises en tête d’apporter de la grosse valeur ajoutée aux les internautes : en retraçant l’ensemble de l’activité d’une marque ou d’une personne sur Internet, grâce au positionnement de pages plutôt bien optimisées, elles leur permettent  de se renseigner en quelques clics sur leur activité.

Alors, oui il peut y avoir un intérêt (…) mais là où le bât blesse c’est que l’internaute ou la marque n’ont pas le choix d’avoir ou non ce résultat. Il est imposé, et il est savamment optimisé en terme de référencement :

Par exemple, pour 123people : sur la requête nom + prénom d’un ami, c’est son premier résultat.

– Optimisation du nom + prénom dans la balise title, on le remet dans la méta description et quitte à faire du bon boulot, on réécrit l’URL avec les mots clefs le plus prés possible du nom de domaine (NDD)… Le but non dissimulé : se faire du trafic sur la recherche prénom + nom d’une personne.

Quelles sont ces plate-formes ?

123people (moteur de recherche de l’activité d’une personne) :

Sur une recherche nom + prénom, ils te donnent (ou plutôt ils essayent de te donner) le « numéro de téléphone » de la personne pour que tu puisses la harceler, son adresse e-mail pour que tu puisses la spammer, les noms de domaine libres ou non de la personne pour que tu puisses  ruiner sa e-réputation (merci 123people), des images, des vidéos et bien sûr l’ensemble de son activité numérique…

On a récemment beaucoup parlé chez Simon Robic de la difficulté de supprimer le résultat de cette plateforme … Un compte twitter a même été créé pour aider à la suppression de votre page. Je ne sais pas encore ce que ça vaut, mais l’idée me paraît bonne.

Yatedo (Recherche de personnes gratuite)

Yatedo pratique lui aussi la recherche de personnes mais là où il est littéralement sans vergogne, c’est qu’il te donne en plus le nom et la photo de tes amis sur Facebook, même si tu as paramétré sur Facebook que tu ne souhaitais pas apparaître sur les moteurs et que tu as masqué ta liste d’amis.

J’ai voulu supprimer mon identité du moteur, via leur interface. C’est relativement simple et on a juste à soumettre l’URL ne nous plaisant pas et ils nous la suppriment en quelque temps.

Bravo, une belle preuve de transparence et de respect de la vie privée…

Bon, quelques jours plus tard, j’y suis retourné pour voir comment ça c’était passé et voila sur quoi je tombe :

Le profil d « Alexandre Moussier » a été supprimé, vous ne cherchez pas plutôt « Alexandre Moussier » ? …

Dans ce nouveau lien, il y a exactement les mêmes infos, moins les amis Facebook …

Mais quel scandale !!!

Ce que je trouve le plus déprimant là-dedans c’est que ces plateformes sont plébiscitées sur le web comme étant un service ( vu sur techcrunch ou comment ça marche) alors que clairement à part se marrer 2 secondes pour dire « ouai, nous on a pété les sécurités Facebook et on en a fait un moteur, alors c’est qui le patron ? « , sinon je ne vois pas.

Là où c’est véritablement invraisemblable pour moi, c’est que la CNOUL et autres ne font rien …

Pire encore, Florian m’a fait remarquer à juste titre que « 123people » a été racheté par les Pages Jaunes en mars 2010. Un rachat et une intégration corporate, une validation du gouvernement en quelque sorte…

Bon les jeunes, ca suffit maintenant, on vous a donné un web gratuit avec des médias sociaux et pleins d’autres trucs  dedans mais la contrepartie c’est ça, on se fait du trafic sur votre dos, on vous hypercible, on vous connait mieux que votre propre mère et si Mark a décidé de changer de discours et de balancer toutes vos données privées à de riches entreprises, qu’est ce qu’on peut y faire ?…


 

PS : D’autres plateformes pour un service équivalent existent et pour le coup elles sont basées sur une communication  de notoriété de type bouche à oreille classique :

Webmii (pour retrouver l’activité d’une personne via le nom et prénom) qui ne pratique pas la réécriture d’URL :)

YouSeeMii (qui se concentre sur l’activité d’une marque ou d’une entreprise, mais qui peut aussi te trouver l’activité d’une personne via le nom et prénom) avec une interface par catégorie assez sympathique.

Là, je dis oui.

Cordialement,

7 réflexions sur “ Ces plateformes dont le business model est basé sur ton activité numérique ”

  1. Je suis assez déçu par le principe, comme toi. Ca fait déjà un moment que j’ai décidé de vraiment limiter mes infos sur Internet, mais ça m’encourage à continuer.
    Facebook est quand même la principale source de ces « services » si je ne me trompe pas et ça m’emmerde que la majorité s’en foute. Quand je vois comment les gens se sont empressés de remplir les infos demandées par le nouveau profil Facebook, j’ai mal au bide.

    1. Bien distinguer la partie visible ou non : la Base 😀

      Mais je ne suis pas persuadé que ce soit Facebook, le principal contributeur de ces infos … Pour moi, c’est avant tout un algorithme qui va scroller l’ensemble du web sur l’association « nom+prénom ».

      J’avoue, pour les données du nouveau profil c’est assez gerbant de voir à quel point les gens en ont rien à faire…

      Ce qui me fait un peu flipper c’est le mail facebook qui reprend l’identifiant de ton profil, pour l’instant pour ma part ca tient pas mal contre le SPAM mais je ne suis pas persuadé que ca tenir bien longtemps.

  2. Ben moi j’ai essayé, et j’ai réussi à trouver mon numéro de téléphone, que je n’ai renseigné sur aucun profil numérique, ni sur les pages blanches, la recherche ne se fait donc pas uniquement via les infos facebook (et/ou sites assimilés) apparemment.

  3. Pour ma part j’ai un pote qui a découvert il y a à peine 2 semaines qu’il était sur une plateforme wiki grâce à 123people. Un pavé de 30 lignes était écrit sur lui, à son insu. Son parcours scolaire, ses activités, ses passions étaient exposés dans l’article, apparemment rédigé par un blogueur ou une journaliste. Il ne connait pas l’auteur de son « résumé de vie », mais sur le coup il a un peu flippé. Comme quoi, on peut faire de drôles de découvertes avec ce genre de sites…

    1. merci pour ce retour « badant ».

      Je pense qu’il faut péter 2-3 hommes politiques pour qu’ils prennent conscience de ce phénomène.

      Un volontaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>