IDM#3 : Gary Touet Nos yeux et les écrans : des problèmes et des conseils |

Comme un con geek, j’ai passé d’interminables heures devant mon écran. Je l’ai fixé pendant de trop nombreuses heures et dans des conditions peu saines pour mes yeux. Tout cela a détérioré ma vue et mélangé à tout un tas d’autres facteurs, cela m’a valu une visite chez l’ophtalmologiste et de belles lunettes de con de geek. Depuis, ma hantise est de détériorer encore plus ma vue. Malheureusement la meilleure solution serait de me passer de mon écran, mais je ne peux pas. Je me sens trop bien à ses côtés pour le quitter. J’ai vécu beaucoup trop de bons moments avec lui pour tirer un trait sur notre relation aussi facilement. Impossible de le faire sortir de ma vie.

Vite. L’heure de mes cachets est bientôt arrivée.

Dans la suite, je vais aborder les 2 problèmes principaux causés par l’utilisation intensive d’un écran. Je suis pratiquement sûr que chacun les a déjà rencontrés, c’est pourquoi il me semble intéressant de les identifier et de réfléchir à comment réduire leurs effets. Le premier concerne les problèmes de vue et le second l’insomnie.

Les problèmes de vue

Ces soucis prennent plusieurs formes que l’on peut appeler symptômes. Les voici :

  • maux de tête pendant et/ou après l’utilisation de l’écran.
  • vision floue.
  • irritation des yeux qui deviennent rouges.
  • une mise au point lente au moment de la transition entre voir de près et voir de loin.
  • des pertes fréquentes de repères sur l’écran. Impossible de retrouver la ligne que l’on était en train d’écrire après avoir lu ses notes sur papier, par exemple.
  • des difficultés à voir des objets distants après une utilisation intensive.
  • vue-double pendant quelques secondes.
  • perception différente des couleurs
  • Cette liste est longue, mais pas exagérée. Les gens concernés connaissent certainement plusieurs de ces symptômes voire tous. Ils sont les signes visibles de deux choses. La première, c’est la sécheresse. En effet, face à un écran d’ordinateur, nous avons tous tendance à moins cligner des yeux, deux fois moins selon certaines observations -de 15 clignements par minute à 7,5-. C’est ce qui empêche nos yeux d’être hydratés suffisamment et qui cause les irritations, les yeux rouges. La deuxième chose, c’est le stress. L’utilisation intensive de nos yeux combinée à plusieurs facteurs comme la sécheresse précédemment citée, des reflets sur l’écran, une mauvaise correction optique, la lecture de trop petits caractères, un faible contraste entre l’arrière-plan et ce qui est écrit, de nombreux mouvements de fenêtres à l’écran, etc. stresse nos yeux et les fatigue. Le muscle chargé de la mise au point est alors surmené. C’est à ce moment là que certains symptômes apparaissent.

    Alors j’en entends déjà qui disent : « Oui, euh… moi, tout ça euh… oui euh… moi tout ça » et ils ont raison. Je suis d’accord avec eux, comme souvent, ce genre d’explication rend le problème plus inquiétant qu’il ne l’est vraiment. Cependant, maintenant que j’en ai pris conscience, je fais beaucoup plus attention à mes yeux. J’ai lu pas mal de conseils pour éviter que les symptômes ne se pointent ou pour diminuer leurs effets. Parmi ceux-ci, il y a ceux que beaucoup connaissent déjà et qui concernent notre position face à l’écran. Je les ai trouvés bien expliqués sur le site d’Apple et pour ceux que ça intéresse, des onglets sur la droite pointent vers des sections sur les douleurs de dos, etc. Bref, je vais vous épargnez la liste à puces dont vous ne lirez que les trois premiers tirets pour ne citer qu’eux. Ce sont les seuls conseils que j’ai retenu et que j’applique maintenant. Le premier consiste à cligner des yeux volontairement devant son écran. Lorsque je me mets à lire un gros pavé et que je sens que je n’ai pas suffisamment cligné, je me force à le faire ou à fermer mes yeux pendant quelques secondes. Le deuxième consiste à faire des pauses de temps en temps et à regarder un objet au loin pendant quelques secondes, cela permet d’utiliser vos yeux pour autre chose que pour regarder à quelques centimètres de vous. Et enfin le troisième est présent dans la vidéo ci-dessous. Frottez vos paumes l’une contre l’autre jusqu’à sentir une châleur, ensuite appliquez-les sur vos yeux fermés. Cela devrait les calmer si ils sont irrités, par exemple.

    L’insomnie

    Passons maintenant à l’insomnie. Vous aussi, vous rêviez d’avoir des insomnies productives comme les grands du Net, hein ? Ca avait un côté sexy, un peu comme la drogue. Maintenant, je vois mes cernes et je regrette.
    Plus sérieusement, ces insomnies sont dues à la lumière que nos écrans d’ordinateur et d’iPad émettent et plus spécialement à leur teinte bleutée. Cette intensité lumineuse perçue pas nos yeux réduit fortement voire supprime la production de mélatonine -l’hormone du sommeil-. Cette substance est sécrétée lorsque la luminosité baisse, elle calme notre corps et le prépare à dormir. Or, en exposant nos yeux à la lumière de nos écrans, on arnaque notre cerveau et on lui fait croire qu’il n’est pas encore temps d’enfiler son pyjama.

    Pour régler ce problème, il faudrait éviter d’utiliser nos ordis avant d’aller se coucher, mais comme pour les problèmes de vues, pas question. Alors j’ai retenu deux solutions principales trouvées sur le blog de David Bosman.La première consiste à passer votre écran en couleurs inversées. L’écriture blanche sur noir est bien plus reposante. Malheureusement cette solution ne convient que pour écrire. Mater des vidéos YouTube en vert et orange, c’est marrant 5 minutes… L’autre solution s’appelle F.lux et est disponible pour Linux, Mac OS et Windows. C’est la solution que j’ai réellement adoptée et que je trouve la plus efficace. Après avoir téléchargé F.lux, il suffit de lui dire où on habite dans les paramètres. Le logiciel s’adaptera alors aux heures de jour et de nuit de votre location pour modifier la teinte de votre écran selon l’heure et selon l’éclairage que vous sélectionnez. Les premières fois, c’est un peu déstabilisant de voir son écran jaunir, mais personnellement cela ne me gêne d’aucune manière. Au contraire, j’ai bien moins de problèmes pour m’endormir en l’utilisant.

    Bon, j’vous laisse. J’ai les yeux qui piquent.

    Gary

    Sources, autres que celles disponibles dans l’article :

  • NY Times
  • F.lux, section « Sleep Research »
  • Visionworks USA
  • 11 réflexions sur « IDM#3 : Gary Touet Nos yeux et les écrans : des problèmes et des conseils | »

    1. Excellent article, qui m’a fait bien rire d’ailleurs par moments ;). Puisqu’il est long, je n’ai pas manqué de cligner des yeux (volontairement). Merci pour ces conseils, je crois qu’on est tous dans le même bateau (2h de sommeil la nuit dernière, nuit productive mais cernes et yeux qui piquent maintenant). Le logiciel en question a l’air particulièrement intéressant, je vais le tester… perso je n’y aurais jamais songé.

    2. Sympathique article, intéressant et bien écrit en plus 🙂

      Mais j’ai un doute car moi aussi j’ai des lunettes depuis peu, mais mon ophtalmo m’a certifié que les écrans ne pouvaient pas être à l’origine de cette légère myopie.

      Elle m’a assuré que les écrans ne pouvaient pas entrainer une *perte irreversible* de vue. En revanche sur les symptômes temporaires que tu cites, je confirme 😉

    3. Florian : Je ne connaissais pas ce logiciel libre, mais en effet il a l’air d’être pas mal envahissant et contraignant. J’te fais confiance là-dessus, j’ai pas envie de l’essayer. 🙂

      Stan : Merci beaucoup.
      Etrange, mon ophtalmo m’a pourtant dit que le temps passé sur mon ordi faisait partie des choses qui ont détériorées ma vue. Bon, je te l’accord, il semblerait que ça ne soit pas la seule chose responsable. Mais, vu les symptômes que cela entraîne, même temporaires, j’ai du mal à croire que ça ne puisse pas endommager ma vue. J’pense que ça ne fait pas de bien dans tous les cas. Y’a peut-être un débat dans la communauté des ophtalmos, je ne sais pas. 😉

      1. Très bon article Gary !

        Concernant le débat sur la cause de la myopie je suppose que cela dépend des gens… vers 10ans on m’a diagnostiqué une myopie pas trop importante mais qui nécessitait malgré tout le port de lunettes (génial !). A l’époque je ne passait pas encore de longues heures devant l’ordinateur même si ma passion dévorante pour le web commençait à vraiment se faire sentir.

        Par la suite, j’ai arrêté de porter mes lunettes (oui, la rébellion adolescente s’est manifestée ainsi, entre autres) tout en continuant à passer de longues heures devant mon écran.

        Mes proches ne cessaient de me dire que ma vue allait empirer, que je devrais mettre mes lunettes ou au moins passer moins d’heures devant un écran… Je n’en ai fait qu’à ma tête et pourtant, comble, ma vue a fini par s’améliorer au point que je n’ai que très rarement besoin de mes lunettes… comme quoi, on n’est vraiment pas tous fait pareil 😉

        1. Merci Hélène. 😉

          J’pense qu’il y a moyen de faire reconnaître ta guérison comme miracle par l’Eglise. Ben 1-6 est déjà au courant. Si tu veux, j’peux t’aider pour les formalités. J’veux bien être ton porte-parole pour la presse aussi.

          Plus sérieusement, t’as de la veine ! Ca semble confirmer que l’écran ne détériore pas la vue finalement, comme le précisait Stan.

    4. je suis tout a fait d’accord
      j’ai plusieurs de ces simptomes, j’ai décidé d’arreter tout excitation lumineuse d’ordinateur et de psp
      je dis a tout ceux qui on ses simptomes d’eviter tout excitation lumieuse sinon vous perderez vos yeux et aussi vous risquez des crises d’epilépsie

    5. un super grand merci pour m’avoir fait connaître F.Lux

      J’ai l’impression que mes insomnies (6ans que je les traîne) sont en train de fondre comme neige au soleil

      merci encore

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *