Les geeks de demain ? La relève est en marche

Nous les geeks on pense aussi au futur… Et les geeks de demain, ils seront comment ?

Ils sont mignons, n’est-ce pas ? A parler de Wikipédia comme de LA source par excellence, d’Internet comme d’une « espèce de site », …  Et si on revenait un peu plus d’une dizaine d’année en arrière ? A l’époque où l’an 2000 paraissait lointain et où Wikipédia aurait fait pleurer les universitaires (ah, ils pleurent même aujourd’hui ?).

Stomy Bugsy chantait « Mon papa à moi est un gangster« , on se réunissait autour de l’unique ordinateur de l’école primaire pour voir passer le nombre d’humains à 6 milliards, l’équipe de France de Foot faisait encore rêver les gens, Google n’était pas encore le géant qu’il est aujourd’hui et seule une minorité de personnes connaissaient Steve Jobs.

Chez moi, on avait un modem 56k qui rendait toute tentative de connexion discrète impossible. Le forfait 20h de connexion d’AOL était très (trop) rapidement utilisé et on payait une fortune pour les connexions en sus. On retrouvait ses amis sur Caramail comme on le fait aujourd’hui sur le chat Facebook, on envoyait Lycos chercher l’introuvable et on abandonnait lâchement sa connexion car « grand-mère est sûrement en train d’essayer d’appeler ». Autant de petites choses que ne connaitrons jamais ces internautes de 8 ans pourtant déjà bien familiarisé au web.

Une  chose me rassure dans le témoignage de ces bambins : aucun ne parle de Facebook ! Comme quoi la suprématie du réseau social n’a pas encore tout foutu en l’air : il reste encore un peu de temps à ces gamins avant de découvrir les « poke », les groupes décadents et les invitations à être ami lancées par des latinos de 38 ans.

Mieux encore, cette petite qui nous avoue timidement avoir comme site préféré celui de Barbie… Même en 2010, même à l’heure d’Internet partout et pour tous, les enfants restent des enfants. Matel n’a pas trop de soucis à se faire, il suffira juste aux gérants d’adapter l’offre à la demande : Barbie en 3D c’est pour bientôt 😉

12 réflexions sur « Les geeks de demain ? La relève est en marche »

  1. ah mais le texte et la vidéo sont trop sylés !!!

    Ca me rappelle que je me faisais souvent insulter avec mon ping de batard à cause de mon 56k quand on jouait à age of empires 2. c’était la belle époque.

    Je me souviendrai toujours de la fois où un pote est venu me voir et m’a dit: tu connais google ? tu vas voir ça déchire 🙂

  2. Tres bonne vidéo et très bon post par la même occasion !

    AOL illimité c’était vraiment excellent, des heures pour DL un simple logiciel, 300 de ping sous CS dans les bonnes heures, c’était la bonne époque et ca prouve qu’on vieilli vite.

    Et même remarque que Mouss je me souviens quand on ma montré Google, quand je vois ou en ai une pauvre page blanche avec un cadre de recherche et un simple logo…

  3. La belle époque où tu n’avais pas de bataille de navigateur, tu utilisais Netscape et c’est tout.
    Tu faisais tes formatages avec des disquettes (beaucoup de disquettes d’ailleurs^^).
    ralalala, c’était chale. lol

    Très bon article en tout cas !

    1. Merci Benjamin !

      Je crois que je dois encore avoir quelques disquettes qui trainent… J’me souviens de l’époque où je mettais 3 heures à télécharger des trucs pour les sims (et oui, ça à aussi marqué cette époque) que j’enregistrait ensuite sur des disquettes pour les passer aux copains 🙂

      Les clés USB c’est certes 100 fois plus pratiques mais 10 fois moins impliquant 😉

  4. Haha, j’adore les références de l’article !

    « et on abandonnait lâchement sa connexion car « grand-mère est sûrement en train d’essayer d’appeler » »

    C’était tellement ça !

    1. Si on comptabilisait tous les appels des grands-mères, oncles, cousins et amis qui n’ont pas trouvé de réponses à cause de nous, nos parents seraient fous 🙂

      Mais ils oublient l’essentiel : on les a aussi débarassé des appels de télémarketing 🙂 ça, ça n’a pas de prix !

  5. Oh le gros flashback…
    Le forfait AOL 50 heures divisé pour avoir à peu près le même temps de surf avec le reste de la famille.
    Et oui, pour les appels, c’était carrément ça… j’avais complètement oublié cette époque.

  6. Hélène :
    D’habitude j’aime vraiment ce que tu écris mais j’avoue que là je suis un peu déçu.
    Le titre du post devrait limite etre « Nostalgie ».
    Je suis tout comme toi super content de me rappeler l’époque ou je collectionnais les CD gratos AOL pour surfer mais bon là ça vire au mélodrame …

    Je suis également assez étonné de ton avis sur les gamins de 8 ans encore sauvés de facebook.
    Je n’en suis pas du tout sur …
    Quand on voit les ravages du lynchage numérique on peut s’inquieter que les tetes blondes anté 10 ans aient déjà un compte fb …

    1. Clément : et oui, malheureusement, personne n’est parfait. Quand j’ai vu cette vidéo, j’ai été replongée dans ce qu’était « l’Internet de mes 10ans ». Mélo ? Peut-être, mais à voir les commentaires sur cet article, je ne suis pas la seule.

      Le titre « nostalgie » n’aurait pas été adapté car cela aurait sous-entendu que cette époque me manque, or ce n’est absolument pas le cas, le web tel qu’on le connait aujourd’hui est mille fois plus intéressant et enrichissant à mes yeux.

      Pour ce qui est de ton opinion sur facebook et les moins de 10 ans, je crois qu’il y a eu un quiproquo : je me réjouis du fait que la majorité des gamins (français, je précise) de moins de 10 ans n’ait pas encore de compte facebook.

      Pour ce qui est du lynchage numérique, je t’invites à aller jeter un oeil au dernier post de Mouss (que tu as peut-être déjà lu, d’ailleurs).

      Merci d’avoir partagé ton avis avec nous et de t’être permis de critiquer mon article : c’est aussi ça, Internet, ce soumettre à la critique ou aux compliments de tous 🙂

  7. En fait comme tu l’as remarqué, c’est une critique positive.
    J’aime vraiment ce que vous faites sur ce site, j’ai passé mon après midi dessus et c’est toujours fort intéressant et bien tourné, félicitations !

    Après, pour ce post, je suis le premier à regarder avec nostalgie le web d’il y a 10 ans !

    Pour facebook, ce qui est inquiétant c’est l’inconscience des jeunes qui publient n’importe quelle photo susceptible d’être vu par le monde entier …

    Pour le lynchage, j’ai vu et commenté le dernier post bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *